• 221 77 454 75 78 / 221 77 659 11 11
  • mailbox: senegal.vote@gmail.com

Retrait des cartes d’identités : un casse-tête à 50 milliards

En 2016, la mise en circulation de nouvelles cartes d’identité et la refonte du fichier électoral a poussé les citoyens sénégalais à s’inscrire de nouveau pour pouvoir voter, d’abord en juillet 2017 avec les élections législatives et prochainement en février 2019 pour les élections présidentielles. Deux ans après le lancement de la carte d’identité biométrique qui devrait être commune à tous les pays de la CEDEAO, où en est le processus de distribution ?  Mais avant cela, notons que le marché de la confection des cartes a couté 50 milliards, un montant jugé excessif pour beaucoup d’observateurs, d’autant plus que les électeurs ont beaucoup de difficultés à retirer leurs cartes. 
 
Un taux de retrait de 85% en 2017 
 
A la date du 11 février 2018, le taux de retrait des cartes d’identité biométrique était de 85% selon la direction de l’administration territoriale. L’année 2017 a été celle où le plus grand nombre de retraits avait été effectué en perspective des élections législatives. Les services du ministère de l’intérieur et de la Direction de l’Automatisation des Fichiers (DAF) étaient sur tous les fronts afin que les cartes soient disponibles. Cependant, un peu comme avec le processus d’enrôlement, celui de la distribution connait plusieurs manquements dont l’impossibilité pour certains de connaitre exactement l’endroit où ils pouvaient retirer leurs cartes d’identité biométriques. Des manquements qui n’ont pas manqué de mobiliser plusieurs personnes, dont des activistes et blogueurs, pour mieux informer le citoyen sur comment retirer sa carte.  
 
Pour sa part, la DAF a déjà mis en place numéro pour les usagers qui souhaitent s’enquérir de la disposition de leurs cartes biométriques. Le service est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 17h. L’appelant est invité à décliner son identité et à fournir des informations telles que le numéro de son ancienne carte d’identité, celui de son récépissé ou encore date et lieu de naissance. L’opérateur pourra ensuite le renseigner sur la disponibilité de sa carte et lui indiquer l’endroit où il peut la retirer. 
 
Retrait des cartes biométriques en 2018 : toujours dans l’impasse 
 
L’année 2018 est largement entamée et la distribution des cartes d’identité biométrique est dans une véritable impasse. Beaucoup de citoyens ne parviennent toujours pas à retirer cartes à quelques mois d’élections présidentiels où le pouvoir sera challengé de toutes parts. Certains électeurs, sans doute chanceux, ont pu retrouver leurs cartes, mais souvent à des localités différentes de leurs lieux d’inscription. Ce qui vient confirmer, à bien des égards, les accusations selon lesquelles plusieurs cartes d’identités seraient disséminés à travers le pays. 
 
A cela s’ajoute l’absence de communication du ministère chargé des élections depuis les législatives de juillet 2017. La seule communication que nous avons pu noter a été faite lors de la révision du code électoral par l’Assemblée nationale. Le ministre de l’intérieur avait révélé durant la session que le retrait des cartes d’identité biométriques allait se poursuivre jusqu’à la veille des élections en 2019.
Ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle la question du retrait des cartes d’identité biométriques est loin d’être résolue même si les autorités avancent un taux satisfaisant. 

Ajouter un commentaire