Retrait des cartes d’identités : un casse-tête à 50 milliards